Un Air Deux Familles : « On avait envie de repasser du temps ensemble »

1A2F

Au Foin de la Rue, nous avons rencontré Alice des Ogres de Barback et Jojo des Hurlements d'Léo. 15 ans après, les deux groupes tournent de nouveau ensemble avec leur projet Un Air Deux Familles et franchement ils n’ont pas pris une ride. C’est sous le beau soleil de Saint Denis que nous leur avons posé nos questions.

 

Info festival : Qui a eu l’idée de reformer Un Air Deux Familles ?

 

Jojo : Ca fait des années qu’on reste en contact, qu’on se croise et que l’idée trotte dans nos têtes, qu’elle revient sur le tapis. Ce qui a été déclencheur c’est la tournée Mano Solo où Fred est venu chanter sur 30 dates . On a de nouveau tourné et passé du temps ensemble.

Alice : Il y a Lolo des Hurlements qui en reparlait régulièrement et qui en a parlé plus concrètement avec Fred. On en a discuté et on a validé.

 

IF : Pourquoi se reformer 15 ans après?

 

Jojo : Il y a plein de raisons. Il y avait un disque qui était épuisé depuis 10 ans et qu’on voulait rééditer pour faire quelques dates. Il y avait aussi l’envie de repasser du temps ensemble et de réinterpréter ce répertoire qui est super chouette.

 

IF : Qu’est ce qui a changé 15 ans après ?

 

Alice : On joue mieux et on a la même énergie sur scène. On n’a pas trop perdu de ce coté. Le public, lui, a vieilli en même temps que nous (rire)…

Jojo : Il a grandi avec nous et vieilli avec nous. Forcément à 40 ans tu sautes moins partout .

Alice : Et encore, les concerts en janvier c’était chaud quand même.

 

IF : Si vous deviez garder un souvenir de la tournée Latcho Drom ?

 

Alice : Le dernier concert qu’on a fait ensemble. Ce qui est rigolo, pour la petite histoire, c’est qu’on n’a jamais fini ce concert, on n’a jamais fait la dernière note. Lolo était parti faire un slam et quand il a voulu remonter sur la scène, le vigile ne l’a pas reconnu et lui a mis un peu une mandale dans la gueule…

Jojo : Un énorme coup de boule même.

Alice : C’est parti en embrouille avec le vigile et du coup on n’a jamais fait cette dernière note et on n’a jamais conclu le projet. C’est pour ça qu’on repart, pour finir la dernière note.

Jojo : Moi ça n’a rien à voir, ça se passe derrière la scène. C’était dans un after, un pote jouait du piano et on était tous autour de lui au milieu du chap. Ca m’avait marqué, c’était un instant entre nous. On était 25, c’était la grand aventure.

 

 

 

IF : J’ai vu les Hurlements de Léo récemment à l’Antipode à Rennes, il me semble que vous êtes sur un nouvel album, c’est pour quand?

 

Jojo : C’est pour mars 2018. On est bientôt au mix là, on est content.

 

IF : Et les Ogres, en 2018 ?

 

Alice : On a pas mal de projets parallèles en ce moment et pour le prochain album… (hésitation)

Jojo : On a le droit d’en parler de ce prochain album à venir quand même.

Alice : Oui, on va sortir un disque de reprises de Pierre Perret.

Jojo : Avec Pierre Perret parce qu’ils ne le disent pas. (rire)

Alice : Il y aura plein d’invités aussi. En mars 2018, en même temps que les Hurlements, il y aura aussi un album live qu’on a fait avec le Bal Brotto Lopez. On va re-tourner avec eux encore au printemps et à l’été prochain et après on sortira un album. C’est à dire dans un an et demi.

 

IF : Un peu plus de 20 ans que ça tourne pour les deux groupes. C’est quoi le secret ?

 

Jojo : Ce n’est pas nous qui décidons. Les Ogres ont entretenu leur propre truc. Quand on a sorti un Air Deux Familles, ils ont créé leur label en même temps et depuis ils sont auto-distribués. C’est un cas unique. Nous ça a été un peu plus tumultueux. Il faut se parler beaucoup, se dire les choses je pense.

Alice : C’est la niaque et la fraîcheur aussi. Les nouveaux projets, le renouvellement constant...

Jojo : On a des gens qui sont partis, d’autres qui sont arrivés apportant de l’air frais. Les vieux cons sont devenus un peu moins cons pour accueillir les jeunes. Et puis on a des règles de bases, les principes de l’anarchie, de l’auto-gestion, de responsabilité...

 

IF : Les Ogres étaient déjà au Foin il y a 3 ans, vous en gardez quel souvenir ?

 

Alice : Il y a certains festivals dont on se souvient très bien, celui-ci en fait parti notamment grâce aux chantsigneurs (réalisé par Les Mains Balladeuses). C’est super car on s’entend bien avec eux. On les avait même invités après sur une tournée.

 

Si vous avez raté ce concert mémorable, vous aurez la chance de voir Un Air Deux Familles sur beaucoup de festivals comme ceux de Néoules, Couvre Feu, Musicalarue… Pour toutes les dates rendez-vous ci-dessous.

 

Les Ogres : leur site, Facebook, Twitter

Les Hurlements : leur site, Facebook, Twitter

 

Par Florent le 15/07/2017

Ajouter un commentaire