PANO : 20 ans et toutes ses dents !

Panoramas 2017

Le 7 avril dernier débutait le week-end anniversaire du festival de Panorama. Direction Morlaix pour 2 jours de dingue !

Même si Marylin Monroe n’était pas là pour lui souhaiter un « Happy Birthday to you », d’autres artistes se sont chargés de bien fêter ça ! Au rendez-vous, Thylacine, Vitalic, Angerfist, Jacques, Etienne de Crecy, Kölsch… et plein d’autres ont fait en sorte que ce week-end reste mémorable.

 

Excepté le fait que la programmation était OUF, l’ambiance du festival a fait le reste. On sera tous d’accord pour dire que l’atmosphère de Panorama peut sembler de plus en plus jeune, pourtant, que tu sois sur les parkings ou au camping tu es sûr(e) de bien te marrer dans la journée ! (D’ailleurs, dédicace aux pseudos marins-pêcheurs sponsorisés par Pastis qui ont dû faire au moins 87 tours de camping et remercier le soleil à la fin de la journée !) Comme dans plusieurs autres festivals, l’esprit bon enfant est là, bien qu’une fois la nuit tombée il se mélange avec les hallucinations et les rythmes dark. A Pano  aussi, on retrouve un public hyper varié, entre techno addicts, lycéens, teufeurs et c’est ça qui est cool !

Le seul problème (qui en fait, est un mal pour un bien), c’est que cette année, les flics nous attendaient à l’entrée et à la sortie donc autant dire que c’était  difficile de passer à travers les contrôles…

Pour revenir aux artistes programmés, on a retrouvé Thylacine en  forme le vendredi soir au Grand Hall pour se mettre en jambe avec son électro venu d’ailleurs. Posé et voyageur, nous avons décollé sur les titres de son dernier album Transsiberian et Exil. Dans la valise : son saxophone et ses sonorités intimistes. A côté, Lorenzo chauffait le Club Sésame avant que le sound system T.Lesco.P prenne sa place à 22h20. Changement d’ambiance. Malheureusement il était peut-être un peu tôt pour faire péter la hard techno, mais c’était quand même vachement bien !

 

Panoramas 2017
Copyright © Panoramas

 

Direction le Chapiteau pour découvrir le son d’une contrée electro-orientale à base de piment acid house. Le live d’Acid Arab nous invitait aussi au voyage et ce fut une belle découverte ! Mais faut dire que rien n’a surpassé la prestation d’Angerfist. Je l’attendais avec impatience, et alors là, le DJ de hard-core a vraiment soulevé l’ambiance au Club Sésame ! C’était OUF : j’ai pris une grosse claque positive à base de BPM extrême ! Autant dire qu’après avoir transpiré sur son live, tu as du mal à redescendre… Excitée comme une puce j’imaginais continuer dans cette lancée avec Le Bask. Finalement, grosse déception…  Dans un tout autre genre, Comah et Vitalic ont été de belles surprises. Pour finir la nuit, j’ai rejoint le chapiteau pour écouter la divine techno de Charlotte de Witte.

Le lendemain, rebelote. On continue de souffler les bougies du festival sur des sons tous plus étonnants les uns que les autres. Etienne de Crecy, DJ AZF, Kölsch, Jacques ont bien rythmé la soirée… Et la note qui aura fait la différence sur la partition du samedi soir,  sera celle de FlexFab. Malgré quelques problèmes techniques, son set trip-hop a été transcendant. Le suisse sait manier les samples pour retourner l’atmosphère et te faire kiffer l’instant.  Bref le samedi soir fût aussi une tuerie !

 

Dur dur le réveil le dimanche matin… Mais quelle délicieuse parenthèse musicale ! Je conseille à tous les amoureux de la techno, l’electro, la house, la core et tous les curieux, de guetter la programmation de Panoramas 2018 ! Qui sait, on se croisera peut-être entre deux drops.

 

Panoramas 2017
Copyright © Panoramas

Par Noémie le 03/06/2017

Ajouter un commentaire